On a rencontré… la Cocarde d’Assas

Assis à la Mezzanine d’Assas, le ton posé et le mot sûr, Maxime nous explique les bases du syndicat qu’il a créé. Souvent placé par les observateurs entre l’UNI et Assas Patriote, la Cocarde est finalement, de l’intérieur, beaucoup plus nuancée. Une interview essentielle pour comprendre ceux qui seront les challengers des élections étudiantes de 2016.

Pourquoi avoir créé la Cocarde à Assas alors que l’UNI est considérée comme assez à droite et qu’Assas patriote drague les voix de l’extrême ?

On ne peut pas dissocier Assas du projet national porté par notre nouveau mouvement. Les étudiants représentent aujourd’hui un véritable vivier de gens qui se sentent souverainistes et gaullistes sans adhérer au thème identitaire. D’ailleurs comment pouvoir avancer décemment ce thème quand on est élu étudiant ? On ne peut pas aborder la thématique identitaire au sein d’un conseil universitaire. La Cocarde n’est pas affiliée à un parti politique : nous ne défendons ainsi que nos idées d’étudiants en totale indépendance !

Le nombre de membres à la Cocarde d’Assas ?

Nous sommes environ 30 !

Quels sont vos financements ?

Contrairement aux autres syndicats, nous ne disposons pas de financements politiques. Les adhésions et dons de la société civile sont nos seules sources.

Tes projets personnels pour plus tard ?

Je pense que passer ma L3 et développer mon mouvement représentent un bon objectif…

Trois qualités de tes membres ?

Patriotes, studieux, avenants.

Les projets de la Cocarde pour Assas ?

En septembre nous avons déjà fait la soirée à la croisette, et nous la referons. Nous souhaitons porter de nouveaux projets, de nouvelles campagnes thématiques : après la réussite de notre pétition suite au manque de places à la BU et notre rencontre avec le Président de Paris II, nous sommes plus que jamais motivés à servir les intérêts quotidiens des étudiants ! Par exemple permettre le paiement carte bancaire au CROUS et encourager la création d’une nouvelle borne de retrait d’argent plus proche de notre université.

Mais la Cocarde a aussi deux objectifs à long terme. Repolitiser l’université, donc forcément diffuser nos idées gaullistes et souverainistes. Gaullistes car nous promouvons les intérêts étudiants comme De Gaulle le faisait pour la France. Il est dommage que la fac soit dépolitisée car de nombreux problèmes peuvent être résolus par des élus au conseil d’administration qui votent de bonnes mesures. Nous n’avons pas peur d’utiliser des mots comme patriote, pourquoi se censurer ? Voilà pourquoi nous voulons repolitiser Assas à notre manière !

Pour toutes ces raisons, la Cocarde vise un élu et un local afin de défendre ses idées.

Que répondre aux accusations qui vous définissent comme le retour de l’extrême droite à Assas ?

La Cocarde n’a pas de positionnement sur l’échiquier politique, d’ailleurs extrême-droite est un terme que je n’apprécie pas. Etre souverainiste n’est pas être extrémiste, et le positionnement « à droite » ne veut rien dire. On réfléchit en terme de convictions qui certes englobent des gens de LR, DLF, FN mais aussi d’autre bords.

La meilleure réaction lors d’un tractage ?

Un passant qui dit merci et l’accepte.

La pire ?    

Cette année nous n’avons pas eu de problèmes particuliers !

Assas, une fac de droite ?

Non c’est du passé ! Le corps enseignant s’est droitisé, c’est vrai, mais en parallèle les étudiants se sont dépolitisés. La preuve, regardons qui siège au Conseil d’Assas. Ce ne sont pas des associations politiques pour la plupart ! Certes ce sont des associations très sympathiques mais leur but n’est pas de représenter les intérêts des étudiants. C’est en faisant ce constat que je me suis rendu compte qu’il fallait créer un mouvement à l’image de la Cocarde. On n’a même pas 5% de participations aux élections et c’est inquiétant. N’oublions pas que les conseils votent les budgets, votent les nouvelles création de cursus… Et les étudiants qui votent aux élections ne regardent même pas le fond des programmes. La démocratie ne fonctionne plus, ceux qui se déplacent le font par amitié, parce qu’on les harcèle, parce qu’ils ont vu deux ou trois termes intéressants sur des tracts. Pourtant les étudiants sont intéressés par les conférences politiques, il reste donc une possibilité de relancer notre vie politique !

Et puis la vraie droite ne dit pas son nom. Il faut s’en détacher. Si je prends des exemples contreversés (Zemmour, Villiers) c’est pour leurs convictions. On distingue 5 droites en France, ça ne veut rien dire. Quand Villiers a parlé des mosquées de Roissy, racisme, 130 morts, vérités. N’ayons pas peur d’être souverainistes, ne soyons pas politicards.

La Cocarde ne surfe-t-elle pas sur sa nouveauté et son jeune âge pour imposer en fin de compte des idées déjà représentées ?

Dans la vie politique française, on distingue désormais un nouveau clivage souverainistes/européistes, mais aussi un autre entre libéraux/colbertistes, qui se retranscrit peu à peu sur les convictions des jeunes. Les étudiants DLF, FN, ou encore les dégoûtés de Nicolas Sarkozy ou des autres cadres UMP n’ont pas pour les représenter l’UNI comme à l’UMP, ou l’UNEF comme au PS. Peu à peu, des passerelles se forment, et à la Cocarde il n’y a pas une optique de prendre des voix à l’UNI mais de créer un mouvement de convictions non représentées. Nous ne sommes donc pas sur le même créneau.

Comment définis-tu ce terme récurrent à la Cocarde qu’est le souverainisme ?

C’est la défiance envers l’UE, la France n’est plus maître de l’économie et de la justice ! Chacun a ses solutions chez nous, que ce soit quitter ou réformer l’UE, mais on se rassemble sur les convictions quant à l’université : une sélection non pas par l’argent mais par le mérite. Nous sommes pour une sélection à l’université mais par le mérite avec des aides de l’Etat pour les moins aisés d’entre nous. Nous pensons que l’orientation devrait commencer dès le collège (comme en Allemagne) avec une formation qui s’accompagne au lycée afin qu’il n’y ait pas d’erreurs dans un parcours professionnel.


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook : 

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s