On a rencontré… Assas Junior Conseil


12767825_10207196475642937_300528273_o.jpgPrésident de AJC réélu le 15/02, Guillaume Chomette en est à son 4ème semestre à la tête de cette association membre de l’Alliance. Reçu à sciences po l’année dernière, il a préféré, en bon assassien, prolonger le temps d’une année sa présence au sein de Paris II, pour s’occuper de Assas Junior Conseil. Et, accessoirement, nous accorder une interview.


Peux-tu nous décrire en une phrase AJC ?

Assas Junior Conseil, c’est l’entreprise étudiante d’Assas.

 

Pourquoi avoir créé, dans une fac majoritairement tournée vers le droit, une entreprise étudiante ?

La majorité de nos missions se font dans le domaine du droit, ce qui est plutôt original dans une junior entreprise. Cependant, la loi nous interdit de faire du conseil juridique et de ester en justice : cela est réservé aux avocats. Nous nous limitons donc aux notes, recherches, traductions et mémos juridiques. Par exemple en droit des transports, on nous a commandé une étude sur les drones, le droit qui s’applique, mais nous ne pourrons ni orienter ni conseiller notre client.

Combien de membres compte AJC ?

C’est assez particulier. Nous avons 49 membres actifs administrateurs, et entre 700 et 800 « collaborateurs ». Nous nous revendiquons première association d’Assas en terme de budget et d’adhérents. Notre taille s’explique par le fait qu’on est membre gratuitement : il n’y a aucune cotisation ! Beaucoup de personnes viennent donc pour effectuer de petits boulots. Parfois lors d’un week end de campagne d’adhésion, on a plus de 150 collaborateurs qui nous rejoignent, composés uniquement d’étudiants de Paris II… Avant il y avait une cotisation de 5€, mais nous l’avons supprimé : la rentrée d’argent était marginale, et notre gratuité représente une visibilité qui n’a pas de coût.

Comment devient-on collaborateur ?

D’abord, il faut être conscient qu’un adhérent est un collaborateur de AJC. C’est très simple de nous rejoindre, il suffit de s’inscrire en ligne sur le site AJC. On rentre dans la base de donnée et on reçoit dès lors les offres de mission (cette semaine il y a eu une offre de recherches juridiques pour l’application des contrats publics, des recherches sur l’AMF, ou sur les missions en économies des questionnaires marketing ou enquête qualitatives).

12755395_10207196475682938_1790230698_o.jpg

Quelle est donc la différence entre un collaborateur et un administrateur ?

Pour comprendre cette différence, il faut d’abord être au courant du fonctionnement très particulier de AJC. Nous avons des élections tous les 6 mois, où l’on va renouveler tous les postes du Conseil d’Administration (composé du bureau et des directeurs de département). Chaque vendredi, le CA se rassemble lors d’une réunion où nous faisons un tour des dossiers, où nous déterminons les orientations stratégiques, où nous parlons des membres. Le droit de vote est important à AJC. Une fois par an, en Octobre, il y a un recrutement où on auditionne ceux qui veulent devenir administrateurs. Une centaine de candidats se présente, il y a d’abord un round d’entretien, généralement on aiguille pour expliquer la différence entre collaborateur et administrateur. Puis ensuite un second round pour écrémer parmi ceux qui veulent nous rejoindre. Les étudiants retenus sont ensuite soumis à 3 mois d’observation pendant lesquels ce sont des administrateurs juniors et si ils satisfont nos exigences, ils deviennent administrateurs séniors. Ils acquièrent alors le droit de vote, et la possibilité de se présenter pour les élections du second semestre. Les administrateurs participent au fonctionnement quotidien, ils sont la base essentielle au développement de AJC. La, plupart sont chefs de projet. Un chef de projet n’est pas au Conseil d’Administration, contrairement au directeur de son pôle. Il va recruter une équipe d’adhérents qu’il va manager tout le temps de la mission. Contrairement à leur(s) chef(s) de projet, les adhérents normalement ne rencontrent pas le client.

Je tiens à préciser qu’à AJC, il n’y a aucune nomination : les 4 membres du bureau et 4 manager sont tous élus directement par et parmi les administrateurs.

3 qualités pour devenir un membre de AJC ?

Initiative, rigueur et désintérêt face à la paye.

Bien que président depuis longtemps, je n’ai jamais touché un euro ! Les administrateurs ne sont pas payés pour leur travail. L’argent qu’on reçoit est distribué entre l’URSSAF et autres charges (30% de l’argent reçu), l’association prend 10% et l’étudiant 60%. L’association touche l’argent pour les cartes de visites, impressions, fonctionnement, frais de voyage (on va en ce moment à Dunkerque par exemple). Plus le volume de la mission est gros, plus on prend de la marge. Les petites missions parfois nous coutent même de l’argent.

 938657_10207196475602936_1737262688_o

Est-ce les entreprises qui font appel à AJC ou l’inverse ?

Aujourd’hui, 90%, les entreprises viennent vers nous. En ce moment, nous n’avons pas le temps de prospecter, nous avons même de la difficulté à répondre à toutes les demandes. AJC a grandi grâce au bouche à oreille. Cependant, parfois, dans les périodes de vide comme l’année dernière, il nous arrive de démarcher.

Un projet particulier pour plus tard ?

Nous voudrions développer et nous appuyer sur un réseau des Anciens de AJC et d’Assas. Grâce à eux, nous acquêterions un support en conseil technique sur les missions. Avec la mise en place d’un annuaire complet, d’une plateforme, d’un site internet, nous pourrions faire appel à des anciens sur les missions. On a aussi créé le conseil de surveillance, au sein de AJC, qui a un rôle consultatif, pour aider à une meilleure qualité dans l’exercice de nos missions.

L’année dernière, notre chiffre d’affaire a clôturé à 37.000 €. On prévoit pour cette année 60.000 € au minimum sachant qu’une bonne partie de nos prévisions a déjà été atteinte. La junior entreprise de Dauphine fait 200.000 € de chiffre d’affaire. Celle de l’ESSEC, la plus importante, fait 1 million 500k€ ! On ne peut évidemment pas lutter contre elles, car nos études ne nous laissent ni le temps ni la capacité de nous spécialiser dans ce projet, mais aussi parce que leurs réseaux d’anciens est sans pareil, mais si on stabilise à 200.000 € ce serait formidable.

 

Mardi a eu lieu la conférence avec Alain Juppé… est-ce exceptionnel ou l’annonce de nouveaux projets ?

Lors de mes diverses rencontres avec les autres juniors entreprises, un aspect m’a attristé : elles étaient très fermées. L’argent qu’on commence à sortir de nos missions a pour but d’être réinvestit dans nos activités à côté : le Grand oral (session d’entretiens blancs à destination des étudiants) a été financé grâce à ça (coût des flyers, du buffet, des photographes). Parfois on compte sur le FSDIE pour financer nos projets, mais ce genre d’activité est un réinvestissement pour s’ouvrir à la fac.

Nous compterons donc désormais sur quatre grands temps forts, mais pas plus car il faut rester sur l’objectif de mettre en pratique nos connaissances universitaires et gagner un peu d’argent et se faire des contacts. Le premier de ces temps forts a été un Grand Amphi exceptionnel, à l’image de Monsieur Juppé. On vise après la traditionalisation du Grand Oral la Job Fair (AJC est le premier ambassadeur à la fac de ce salon) mais aussi Assas Pitch Fire. C’est un concours permettant de pitcher une entreprise, où convaincre en 3 minutes un investisseur que notre projet éco est fiable. Un professeur de la faculté nous a contacté pour le faire et nous serons prêts, avec un gros jury et des lots pour son lancement le 13 Avril 2016 !

 12755238_10207196475442932_291067870_o.jpg

On a eu, hier, la première grande conférence de AJC… un petit mot sur cet événement pour conclure ?

Le succès de cet événement nous a rendu très heureux, nous sommes contents de lancer ce cycle de conférences qui permettra de faire rayonner Assas ! Merci aux étudiants de s’être déplacé en masse et au président d’Assas d’avoir inauguré cette première édition du Grand Amphi.


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s