(Tribune) La névrose du Grand remplacement

Pour en finir avec cette névrose collective dont l’extrême-droite est atteinte, le fantasme d’une invasion arabo-musulmane reliquat d’une certaine nostalgie du temps des croisades que ses partisans puissent avoir.
Décryptage d’une chimère ayant su faire son nid dans le milieu politico-médiatique.

 Le credo est le suivant :

Le musulman est un envahisseur ayant pour sombre dessein de faire la « conquête du vieux continent ».
De plus, il bénéficierait du soutien inconditionnel d’un gouvernement « collaborateur »  qui  l’assisterait dans son apostolat, les médias et la presse dite « remplaciste »  se chargeraient de sa campagne de communication, à savoir décrédibiliser la « résistance » incarnée par les identitaires et autres fanfarons groupusculaires le tout…en échange d’une poignée de pétrodollars.

In fine l’arabo-musulman après avoir gangrené le vieux continent finirait par l’envahir pour laisser place à « l’Eurabia », me voilà Camus de l’apprendre !

Nous avons là une version des plus radicale de la théorie du complot musulman qui n’est pas sans rappeler celle du protocole des sages de Sion : les antisémites d’hier seraient-ils les islamophobes d’aujourd’hui ?
Oui, du moins à en croire Louis Aliot vice-président du FN «  la dédiabolisation ne porte que sur l’antisémitisme […] c’est l’antisémitisme qui empêche les gens de voter pour nous , à partir du moment où vous faites sauter ce verrou idéologique, vous libérez le reste ».

A chaque problème sa solution, le Grand Remplacement ne déroge pas à la règle, cette dernière n’étant autre que la « remigration humainement menée », le paradoxe est fort.
Le déplacement forcé et massif d’une population d’un territoire vers un autre, motivé uniquement par leur appartenance à une communauté ethnico-religieuse.
Oui, il s’agit bien d’un nettoyage ethnique cependant mené de manière « humaine », la nuance a de quoi en rassurer plus d’un.

 Dans le délire de persécution, le malade est persuadé qu’un complot est dirigé contre lui, toute parole ou acte extérieur est interprété en fonction de ce délire qui peut le mener à des actes violents, le diagnostic ne fait plus l’ombre d’un doute nous, avons à faire a une névrose.
L’origine de celle-ci résiderait dans une haine inconditionnelle du mahométan, un déni du droit à l’existence même des musulmans (confusément l’arabe dans l’opinion publique) en France et en Europe qui de par sa visibilité, son mode de vie qui peut différer du modèle occidentale, incarne le bouc-émissaire idéal du XXIème siècle.
La recette est connue, le fonds de commerce est resté le même, seule la variable a changée.

Il n’existe à ce jour aucun droit à ne pas être choqué voire agressé par différents modèles d’identité culturelle ou religieuse, même par ceux qui sont aux antipodes du style de vie traditionnel français ou européen, dès lors la légitimité revendiquée du discours « anti-remplaciste » est juridiquement infondée.

Elle n’en demeure malheureusement pas moins virale : ce sont hélas les tonneaux vides qui font le plus de bruit.
Renaud Camus et Eric Zemmour l’ont bien compris, le premier de sa plume assassine n’a de cesse de déplorer la présupposée double allégeance des citoyens Français de confession musulmane.
Le second quand à lui, fait office de relais, de haut-parleurs à travers les propos haineux qu’il profère sur des chaînes TV publiques, subventionnées par l’État, rémunéré par nos impôts…
Ces derniers constituent le noyau dur de ces personnes publiques qui véhiculent l’idée qu’islam et patriotisme sont intrinsèquement antinomique.

N’ont-ils jamais entendu parler de ces musulmans d’Algérie, communément appelé Harkis, ayant combattu pour l’armée Française contre leur propre pays ?

Cette amnésie opportuniste, n’est-elle pas de surcroît perverse d’imputer à une minorité un crime d’occupation, qu’elle a subie pendant plus d’un siècle du temps où la France avait des colonies ?

Cette inversion accusatoire n’est-elle pas d’autant plus abjecte, la minorité accablée ayant rebâtis les murs et donnée son sang pour le pays qu’on l’accuse aujourd’hui d’occuper ?

 

AHRES Badis


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s