Rumeur : des individus étudieraient l’éco-gestion à Assas

C’est le grand sujet qui agite les discussions autour de la machine à café. Selon certaines rumeurs, des individus étudieraient l’éco-gestion à Assas. Diffamation ou fait réel, la rédaction de la Pravd’Assas a mené l’enquête pour vous.

Tout a commencé début octobre. Selon certains témoins, des étudiants liraient attentivement les pages écos du journal 20 Minutes.

«De un, c’est étrange de créer un journal parodiant les belles pages de Minute. De deux, c’est impossible que ce soit pour Problèmes Economiques Actuels (un enseignement secondaire de L1 Droit, ndlr). Tout est dans les 25 livres proposés par le professeur, chacun vendu à un prix étudiant » affirme la scolarité. « Et puis leur langage nous a déplu tout de suite. » raconte cette femme du premier étage de Vaugirard. « Ils m’ont parlé de micro, de macro. On est à Paris 2, tout de même… »

Une présence qui dérangerait plus d’un. D’autres élèves, approchés par nos enquêteurs, racontent :

« Déjà, ils viennent en scooter et écoutent du Maitre Gims. Ils collent leurs chewing-gum partout sous les tables des amphis. En plus, leurs espèces de cigarettes roulées ont un goût pas très catholique… » raconte Pierre-Henri, 23 ans, en L2, sous couvert d’anonymat. Nous le laissons essuyer sa lame d’opinel sur son blouson en cuir, et continuons notre enquête.

Mais alors, d’où viennent ces énergumènes ? Selon Marie-Alix, étudiantes en L1 et membre de la Balle d’Assas, l’association rassemblant les anciens du rallye Cigogne, les « éco-gé » arriveraient par le métro Convention. « Ils se réunissent au KFC pour se passer leurs TD » nous glisse-t-elle, avant de se replonger dans sa salade vegan.

Alors que nos recherches piétinent, face à des témoignages rares de peur de représailles, nous sommes conviés au Centre Panthéon par le secrétariat de Guy Lomelette, président d’Assas. Celui-ci, soucieux de l’image de notre université, affirme :

« Assas est une université aux racines de droite. Nous prônons la méritocratie et la réussite des étudiants. Nous sommes une belle université, c’est-à-dire une université de juristes. A la sortie, nous souhaitons que chacun d’entre vous puissent ouvrir un cabinet avec le personnel qui s’impose. Aussi, nous ne formons ni des chômeurs, ni vos employés. Nous laissons cela à la Sorbonne qui s’en tire d’ailleurs à merveille. Que cela soit bien clair, chez nous, l’échec n’a pas de cursus, quel que soit son nom. Notre tradition a toujours été le droit. »

 

Mais alors, qui a lancé cette folle rumeur ? Selon certaines sources de vigiles, ce seraient des fauteurs de troubles issus de Nanterre afin d’occuper Assas Patriote dans sa perpétuelle aryanisation de notre faculté. Selon d’autres, la présidence de notre université, pour travailler sa communication, cèderait aux injonctions de l’Etat qui obligerait chaque Université à former des quotas discriminatoires de futurs étudiants en école de commerce, afin de redonner à ces dernières un minimum de niveau et de raison de vivre. Quoi qu’il en soit, un grand changement est en cours dans notre université. Espérons qu’elle ne perde pas ses actuelles valeurs.

Le Lozérien


 

La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s