Le retour de vacances, blues de l’étudiant


13064524_882618951848566_2456276238471399929_o

Écrit par Jeanne Bahu, Secrétaire Générale de la Pravd’Assas. Cette jolie fille intelligente a un seul défaut : elle est picarde, mais bon, il faut bien respecter les quotas culturels. 


Ca y est, fin septembre pointe (déjà?) le bout de son nez…. Trois à quatre micros mois de vacances passés un peu vite… Facile de nous accabler de travail à l’année et de nous donner que quelques jours de RTT entre fin juin et fin septembre, trois petits mois pour reconstruire une vie sociale explosée en l’espace d’une année scolaire. Enfin bref, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, rien ne pourra reculer cette rentrée.

Mais ce moment, souvent détesté, est un moment décisif et crucial pour le restant de l’année, permettant d’analyser le passé proche des étudiants.

On rencontrera alors au cœur du centre Assas quelques spécimens de ce genre…

Le premier, celui qu’on connaît tous, le seul qui, en période de canicule (même en Picardie le thermomètre a tapé un fou rire quand il a dépassé les 20 degré, il y croyait pas)  arrivera à la fac blanc comme une cuisse de poulet, genre le mec a fait un stage au Pôle Nord pendant l’été. Bien sûr sa seule excuse sera alors de dire qu’il a malheureusement plu pendant toutes ses vacances en Normandie alors qu’en fait il a juste profité de ses jours vides pour glander et jouer à Fifa et , qu’on se le dise, avec sa dernier création sur les Sims.

Ensuite il y a son opposé, le mec qui va arriver bronzé comme jamais et qui va te raconter ses « péripéties » au fin fond du Lesotho,  le safari, le moment ou il a failli se faire bouffer par un lion et que 60 % de ses potes pensent qu’à ce rythme là il aurait peut être mieux fallu qu’il y reste.

Après, il ya typiquement le  petit homme du 16e, celui qui va arriver avec un bronzage agricole – entendons nous sur cette expression et sa signification, il a la marque du bermuda rose et du polo Ralph Lauren.  Tu sais cette  personne qui a passé son été dans sa petite chaumière (oui ce château dont le jardin a une surface égale au 1er arrondissement de Paris) à la campagne et qui a « filé un coup de main » au fermier d’à côté pendant toute la saison. En réalité il alternait plongeon dans sa piscine olympique et cueillette de fraise, sans oublier le traditionnel tour en tracteur avec Jacky le cul-terreux.

Et bien sûr il y a la nana qui aura déjà chopé des cernes jusque sous le nez parce qu’elle aura bossé son Barreau tout l’été, que son seul bronzage sera dû  à ses révisions sur le balcon de son appart, que les seuls mecs qu’elle aura maté pendant la période estivale auront été les serveurs du café encore ouvert à 22h alors qu’elle quittait SA prof particulière et qu’elle avait besoin d’énergie pour continuer à bosser . Bien sûr cette nana là arrivera avec un joli coup de soleil sur la joue et une affreuse marque de bronzage dû  à son endormissement dans son transat, la feuille posé sur le coin du visage. On adore.

Sur ce, pas besoin de jouer à « Où est Charlie » à la rentrée pour retrouver tous ces types, vous faites surement déjà partie d’une de ces catégories, mais allez, assumez, c’est bien plus drôle, et ça fait des trucs à raconter au moins.


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s