France/Nouvelle-Zélande: merci et à bientôt !

Samedi soir au stade de France, le XV de France s’est légèrement incliné (19-24) face aux redoutables All-Black néo-zélandais qui achevaient leur tournée européenne avant leurs vacances.

L’avant-match :

On retiendra quelques choix cruciaux de Guy Noves qui a décidé de titulariser pour la première fois de son mandat en n°10 Camille Lopez à la place de J-M Doussain, trop tiède la semaine dernière et qui n’a visiblement pas convaincu le coach tricolore la lors de la défaite face à l’Australie. Toujours niveau composition, on retiendra la titularisation de Brice Dulin, le joueur du Racing remplaçant poste pour poste Scott Spedding, titularisé lors des deux premiers matchs de la tournée mais qui semble payer les pots cassés et de son incroyable action vendangée la semaine dernière, action qui a finalement coûté la victoire aux Bleus…

Le match :

Première mi-temps :

On retient tout d’abord l’excellente entame de match de la part des Bleus, les All-Black ne voient pas le ballon des 10 premières minutes et les Bleus, portés par un magnifique mouvement d’ensemble combinant avants et cyclistes (pardon… ¾) qui alternent jeu au près et jeu à l’aile, se rapprochent de plus en plus de la Terre Promise et…finalement rien ! Les Bleus perdent la balle sur un excellent contest black. L’ouvreur néo-zélandais,      meilleur joueur du monde à seulement 25 ans, pour se défaire du blocus bleus aux 40m arme sa frappe… et d’une superbe transversale de 40 m trouve le bus Julian Samea   (1, 98 m, 105 kg, un beau bébé !) qui met les cannes, fixe le dernier défenseur bleu et trouve son comparse qui file derrière la ligne d’en-but. Une action, une prise de balle, un essai, 7 points. Le prix est cash, c’est ça le très haut niveau et les Blacks ne sont visiblement pas venus au Stade de France pour cueillir des fleurs. Les deux équipes se retournent coup pour coup, la boite à claques est ouverte plusieurs fois (en vrai c’est toujours sympa à regarder) mais les Français ne trouvent jamais la solution pour franchir la frontière black (bon white & black en l’occurrence) malgré quelques actions très chaudes (et on notera d’ailleurs le retour de #vendageur, j’ai bien évidemment demandé W. Fofana !)  Mais malgré cela, on sent les Bleus motivés comme jamais (après les 60 points dans la geule de l’année dernière, ça fait du bien), et les All-Black n’arrivent pas à lancer leur système de jeu. A la mi-temps, ils sont néanmoins devant (6-10) mais les statistiques sont clairement en faveur du XV de France, notamment du point de vue de la possession.

L’homme de la mi-temps : Kevin Gourdon, le 3ème ligne rochelais a clairement survolé cette mi-temps, plaquant à tour de bras, réalisant offload sur offload (passe après contact pour les non-initiés), et rentrant comme dans un saloon dans la défense black (il est à l’origine du mouvement d’ensemble décrit ci-dessus)

Deuxième mi-temps :

Le match reprend après les citrons, tout le monde attend les Blacks à l’heure de jeu, moment préféré des maoris pour étrangler leur adversaire du jour. Il n’en fut rien, sur un rythme un tout petit peu moins enlevé qu’en premier acte il est vrai (ça fatigue de se foutre sur la geule) mais globalement on prend toujours autant de plaisir à retrouver le XV de France à ce niveau (difficile de faire pire que sous PSA en même temp…). Néanmoins, les Blacks contestent à tour de bras, que ce soit dans les rucks mais aussi en touche où les néo-zélandais coffrent plusieurs ballons tricolores qui sont autant de cartouches pour les ¾ blacks. Malgré cela, la défense tricolore ne plie pas mais les Blacks se rapprochent de la ligne… Bien que touchés, les français n’abandonnent rien et repartent au combat. Là encore sur un superbe mouvement avant-3/4, les Français sont à nouveau à deux doigts de marquer un essai (le leitmotiv de ce match décidemment) mais les Blacks interceptent le ballon et le n°10 file à l’essai (95 m en contre, il a même du avoir le temps d’acheter un porte-clés tour Eiffel à un pakpak sur le bord du terrain). Après une pénalité du jeune padawan Serin, (9-17, 49ème ), on assiste finalement à un essai un poil chanceux des blacks dont un des gros récupère un ballon assez improbable (rebond sur l’épaule d’un partenaire), fait parler sa puissance (= son quintal, toujours pour les non-initiés) pour aplatir en force dans l’en-but français.

A 9-24 à 15 min de la fin, on va pas se mentir en reconnaissant que ça sentait le roussi cette histoire MAIS,  RETOUR DU RETOUR DU #FRENCH FLAIR, après un mêlée gagnée par les bleus à 5m de la ligne, Serin, sur une chistera lumineuse envoie Picamoles à l’essai et devient en même temps le gendre idéal de toute la France. Il remet ça deux minutes après en claquant une pénalité qui permet à la France de reprendre espoir. Espoir douché quelques minutes plus tard quand les Blacks décident d’expédier la dernière occasion en touche pour (enfin) commencer la 3ème mi-temps (c’est pas très #valeursrugby ça). Défaite 19-24 et sans doute quelques regrets pour la bande à Novès.

 Le joueur de la mi-temps : Serin assurément ! Entré un peu plus tôt dans le match, il a multiplié les bons gestes et a su garder les clés du camion dans les temps faibles. Et que dire de cette chistera sur une pénalité de filou ? Un futur très grand assurément.

Conclusion :

C’est vrai que nos Bleus avaient une revanche à prendre sur ces mêmes Blacks qui nous avaient collé une branlée historique lors de la dernière Coupe du Monde, et on ne fut pas déçu ! Du jeu, de la vitesse, de l’envie, des gestes bien sentis, quelques coups et cartouches bien dosés, la bande de Guy Noves nous fait de nouveau plaisir à voir. Même si à la fin de cette tournée le bilan est négatif (1 victoire, 2 défaites), la France a pu regarder 2 des meilleures nations mondiales et ne s’est inclinée que pour quelques détails qui devront être améliorés pour les échéances à venir. Mais vivement le Tournoi des VI Nations !

Rugbystiquement vôtre,

Toto


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s