Le pic de pollution n’a pas que du mauvais

Si vous ne l’aviez pas remarqué (en gros si vous n’avez pas les moyens de circuler en voiture dans Paris), la capitale connaît cette semaine un pic de pollution. Bien qu’on en ai déjà connu un cet été, celui là est d’autant plus inquiétant qu’il est en hiver, saison normalement moins polluée en raison du froid. Il faut donc comprendre ce phénomène inquiétant.

Le pic que nous connaissons en ce moment est un nuage, parmi d’autres qui planent au dessus de l’Europe. L’air est mauvais, toxique, nocif. C’est pourquoi la mairie a mis en place des mesures (soi-disant fortes) pour limiter le phénomène.

A première vue, tout cela nous effraie. Mais le pic de pollution devrait nous rendre heureux, car il présente de nombreux avantages.

1- Tu as une excuse parfaite pour ne pas faire du sport

Tous les week-ends, tu culpabilises parce que tu ne sors pas faire un jogging ? Le nuage toxique est fait pour toi. Extrêmement dangereux quand tu le respires en te tenant simplement debout, le nuage t’agressera encore plus les poumons si tu fais de l’exercice. Alors remercie le pic de pollution, qui te donne la meilleure excuse pour ne pas sortir faire du sport ! Tu peux maintenant rester chez toi, et manger des chips devant la télé : tu peux même le blâmer pour l’embonpoint que tu prends !

2- Tu peux sortir en soirée pour moins cher

Si le nuage t’empêche de sortir prendre soin de ton corps, il ne t’empêchera pas de le faire pour détruire ton foie. En effet, comme les métros sont gratuits pendant tout le pic de pollution, tu n’auras plus devant toi la barrière morale de l’achat du ticket ratp pour sortir en soirée. Nonobstant fais attention, les pouvoirs publics ne pensent pas assez à toi dans cette mesure bénéfique : s’ils perdent 12 millions d’euros dans la gratuité des transports en communs, ils ne dépenseront pas plus pour te payer ton taxi pour rentrer chez toi… Alors pour ne pas sortir, tu peux réutiliser le nuage toxique.

3- Tu peux prétendre être malade pour ne voir personne

Début décembre est la pire période de l’année. Certains ont des examens, les jours raccourcissent, les rhumes commencent à arriver… Tu cherches alors à cacher ta dépression hivernale. Et le pic de pollution vient t’aider. Quoi de mieux qu’un nuage toxique pour justifier ton week-end sous la couette à manger des pots de glace à la grande cuillère ? Le nuage est la meilleure parade pour camoufler ta déprime, tu peux justifier ta triste mine en disant qu’il te rend malade. Mais le problème est que le pic de pollution attaque vraiment ta santé.

Soyons sérieux :

Le nuage de pollution doit aider à faire prendre conscience que le danger du réchauffement climatique est réel. Ce n’est pas un complot perpétué par les chinois comme certains populistes voudraient le faire croire. Ce pic de pollution prouve que l’homme est responsable des problèmes climatiques.

Mais des mauvaises langues vous diront que le réchauffement climatique n’est pas réel, que notre hiver est toujours très froid. Il est vrai, le mot réchauffement est mauvais. Les anglo-saxons parlent de « climate change », ce qui est plus exact. La pollution provoque de réels dérèglements climatiques, c’est pour cela que les saisons n’ont plus vraiment de sens.

Alors, franciliens, faisons un effort pour réduire l’impact de l’homme sur le climat, et peut être que, ainsi, nous reverrons un jour de la neige à Paris.

Arthur de Palézieux


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s