SOCIOLOGIE DES ETUDIANTS FACE AUX RESULTATS

Que tu sois en L1 et que tu aies fait face à tes premiers partiels, en L2 et que tu aies assisté à ton premier toucher rectal en droit administratif ou bien dans tous les niveaux supérieurs parce que tu as une tendance masochiste, tu assistes forcément un jour ou l’autre à l’affichage de tes résultats de partiels.

Et une fois devant, t’es pas bien, tu transpires comme un bœuf alors que tu sais parfaitement que tu ne peux plus rien faire face à ton échec sanglant dans toutes les matières fondamentales ; t’as essayé d’appeler 4 fois ton pote pour vérifier qu’il était dans la même merde que toi et tu en es à ta 8ème clope.

Face à ces doux résultats venant te rappeler à quel point tu n’as pas d’avenir et dire adieu à Gide, Baker & Mackenzie et tout les autres, tu croises toujours ces mêmes types de mecs (et ça t’éneeeeeeeerve) :

  • Le major — ce mec là est archi sérieux, tu le sais : tu l’as vu assidu à tous ses TD et à la BU à chaque pause tandis que tu descendais des pintes au Vavin. Et là devant son portable/son ordi, il respire la sérénité, il sait très bien que malgré sa présence au collège de droit, au C2i, en atelier de culture-gé, au sport et à la School le mercredi soir, il va valider son semestre tranquillement assorti d’un petit 14 de moyenne sans la moindre des pressions (ce gros bâtard).
  • La stressée — alors cette fille on n’en parle pas assez mais dieu sait qu’elle nous tape tous terriblement sur le système (pour rester polie). Elle est devant son ordi depuis 9h du matin à actualiser la page toutes les minutes afin d’être sûre de ne pas rater le moment exact où les résultats seront affichés. Et puis, elle stresse tout le monde dans un rayon de 2 mètres autour d’elle à coup de phrase comme « putain ça marche pas ! t’as réussi toi ? » ou encore « mon dieu mon dieu je n’aurai jamais mon année, adieu monde cruel » (ça nous fera des vacances).
  • Le redoublant — sachant très bien à quoi s’attendre celui-ci est aux facultés avec sa troisième bière à la main, de toutes façon il n’a passé que 2 matières ayant déjà validé la moitié l’an dernier. Jouissant d’un certain droit à la tranquillité pour le reste de l’année, il lui faut 10 pour partir 6 mois en Australie afin d’occuper le reste de son année.
  • Le besogneux —n’ayant que faire des résultats, ce passionné est déjà à la BU, à sa place habituelle à théoriser sur les derniers arrêts de la Cour de Cassation, rien ne l’arrête même pas la bombe nucléaire que sont les résultats de partiels du S1. Peu importe qu’il ait validé ou non son semestre, se prenant pour le nouveau Portalis il retourne soigneusement bosser ses arrêts voulant impressionner son chargé de TD encore en vacances.
  • Le membre de l’UNEF — tout comme le « besogneux » celui ci n’a que faire des résultats, si ce n’est que ses copies quasi-immaculées lui permettront d’imprimer de nouveaux tracts : histoire de te choper à 8h du matin devant le centre Assas en te tendant une feuille bien trop colorée et bien trop laide pour que tu y portes une quelconque attention et criant au scandale quant à ces nouvelles pâtes du Crous. Par ailleurs, si les résultats ne lui conviennent pas celui-ci criera – encore – au scandale et demandera toutes ses copies afin de les faire contester devant la Cour Suprême de l’Association des Etudiants en Droit et faire tabasser la moyenne à 8.
  • Celui qui est en congé sabbatique — souvent membre de la Corpo voire de la Boule, ce mec est comme le redoublant: très calme et souvent ivre. Peu importe l’issue de ce semestre, il s’agira de boire, que ce soit pour fêter ou bien pour oublier : l’intérêt majeur des résultats étant la grosse race qu’il s’inflige après (on t’aime mec, tu nous rassures tous face au néant intergalactique que sont nos résultats).
  • Toi —toi, mon petit pote, t’es là au milieu de cette cohue générale et tu ne sais pas trop quoi faire, appeler ta mère, pleurer, boire, oublier, te remettre à taffer ou bien quitter le droit et élever des chèvres nu en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mais tu sais ce qu’on dit, le plus important c’est de participer !

Inès Bertrand


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s