LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE, KÉSAKO ?

« Musique électronique » (locution adjectivale) : La musique électronique est un genre musical qui est apparu dans les années 1950, et qui se joue à l’aide de matériel musical électronique souvent avec des plages musicales préenregistrées puis mixées.

                Il n’est pas surprenant de trouver des personnes perplexes lorsqu’il s’agit de définir le concept de « musique électronique », tant celui-ci peut apparaître nébuleux. Et pour cause, il existe une multitude de nuances que l’on catégorise au sein de genres et de sous genres. À la difficulté de définir le concept s’ajoute la difficulté de désigner ses représentants. Kraftwerk, Larry Levan ou Martin Garrix sont autant de réponses possibles et qui se trouvent d’ailleurs aux antipodes les unes des autres. Pour donner un début de réponse à la question, voici un bref aperçu des principaux genres qui constituent la musique électronique.

  • L’Electro 

                Pour combler le désintérêt progressif pour le disco, l’électro nait dans le courant des années 1970. À l’origine, ce genre est crée sur les premières boites à rythme mises au point par Dave Smith, ingénieur américain diplômé de Berkeley. Très vite, au début des années 1980, le genre est désigné sous d’autres termes tels que robot hip-hop, electro hip-hop ou robot funk. On peut citer le titre Planet rock d’Africa Bambaataa, auquel on attribue souvent la paternité du genre. Titre qui sample (appareil qui enregistre des sons ou des parties de morceau et les rejoue en boucle) notamment des morceaux de Kraftwerk, groupe allemand que l’on peut d’ailleurs qualifier plus encore que les autres comme le véritable précurseur du genre dès le début des années 1970.

  • La House

                On considère à juste titre Frankie Knuckles comme « le » DJ précurseur de ce genre né vers  1980 à Chicago. La House, dont l’appellation provient du Warehouse, club de Chicago où officiait le même Frankie Knuckles, se base sur un rythme minimal, une ligne de basse proche du funk, de voix et de samples. Parmi les titres emblématiques que l’on peut citer, on compte Can you feel it de Larry Heard aka Mr. Fingers, Move your body de Marshall Jefferson ou encore French Kiss de Lil Louis. Aujourd’hui la House a considérablement évolué et elle se retrouve à travers de nombreux sous-genres telles que la Deep House ou l’Acid House. De plus, le retour à la mode du vinyle permet au genre de connaître une vigueur nouvelle.

  • La Techno

                Elle est apparue à Detroit, en même temps que la House music. La techno s’inspire volontiers de la new-wave, du garage rock et aussi surprenant que cela puisse paraître, de la soul. Musique dont le seul objectif est de faire danser, la techno est une musique instrumentale qui se caractérise par son aspect particulièrement répétitif. Ayant pris racine à Detroit grâce notamment à Derrick May et Kevin Saunderson, elle est très vite reprise à Berlin après la chute du mur dans les années 1990. Parmi les morceaux emblématiques du genre on peut citer entre autres Clear de Cybotron, Technicolor de Channel One ou encore Future de Model 500.

  • L’Acid House

                Genre dérivé de la House comme son nom l’indique, l’Acid House est l’ancêtre de la trance, musique elle-même dérivée de la techno mais aux sonorités plus mélodiques. L’acid House se caractérise par un son corrosif et décapant rendu possible grâce à l’utilisation du célèbre synthétiseur TB-303. Elle marque ainsi une rupture avec la House originelle qui s’était développée sur des voix soul et sur des sonorités chaudes. Ici, les sonorités sont compressées, écrasées, définitivement « acid ». Acid Tracks, morceau que l’on doit à Phuture, est unanimement reconnu comme le premier morceau du genre. Il est très vite adopté par un public jeune, généralement friand de raves où la consommation importante de drogues entraîne l’essor considérable de cette musique. À écouter par curiosité : Acid thunder de Fast Eddie et Where’s your child ? de Bam Bam.

  • L’EDM

                Aussi connu sous le nom d’Electronic Dance Musique (EDM), ce genre de musique est apparu aux Etats-Unis dans le courant des années 1990. L’EDM est principalement conçu dans le but de faire danser et d’être joué dans des clubs, raves ou festivals (Tomorrowland étant l’un des plus connus). Probablement la branche la plus controversée voire méprisée de la musique électronique, l’EDM est principalement perçue comme une musique commerciale dont le but est de plaire au plus grand nombre. Ce genre regroupe effectivement des fans par millions et bat des records d’écoute et d’affluence, à l’inverse notamment de l’Acid House qui reste plus confidentiel. Parmi ses grands représentants on compte des « artistes » comme Avicii, Skrillex, ou encore Martin Garrix.

                D’ailleurs, Assas Sound Code et Chineurs de Techno organisent une soirée au Batofar le 5 avril prochain alors si tu es curieux et que tu as envie de découvrir plus amplement la techno, join us !

Ecoute cette playlist pour mieux connaitre cette musique

                                                                            Madeleine Anglès d’Auriac


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook:

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s