Valls et Hamon, la fin du Paso Doble

Voilà quelques semaines que Manuel Valls était resté silencieux, loin des spotlights de la campagne. Ses détracteurs, ceux qui prennent encore la peine de lui porter de l’importance, diront qu’il est mauvais perdant. C’est vrai que 2% des électeurs français votant pour lui à la primaire citoyenne, après 3 ans en tant que chef de gouvernement, ça peut atteindre un peu l’ego… (Oui, oui – calcul en fin d’article si vous doutez)

Mais l’homme s’était retiré pour un temps consacré à la réflexion, probablement une des plus importantes de sa vie : qui aura l’interview de sa trahison officielle ? Notre Manuel Valls, aka Drama Queen nationale, a choisit LE « journal » de la situation : Paris Match !

En Novembre 1995, Diana expliquait en tête à tête pourquoi entre elle et Charles ça ne marchait plus ; en Mars 2017 c’est Manuel Valls qui annonce officiellement sa rupture avec Benoît Hamon : « Hamon ne suscite pas d’engouement. » Que les coeurs d’artichauts soient rassurés, Benoît Hamon a fait une déclaration : il va bien. Et puis Najat Vallaud-Belkacem vient de rejoindre « le mouvement qui fait battre le coeur de la France » : le départ de Valls, un mal pour un bien ? Pas si sûr…

Alors oui, certains déclarent, à peine désabusés, que « c’est le jeu de la politique, chacun fait avec ses cartes, tout le monde bluff et personne n’est jamais honnête. »

« Et alors ?! Il a donné sa parole ! , la voix d’un naïf se fait entendre, Quand il a participé à la primaire il a promis de soutenir le gagnant. Le but même de la primaire c’est d’avoir un candidat, choisis par l’électorat, derrière lequel tous les autres se rangent. » – Un point pour les naïfs.

Notre Queen favorite s’est donc exprimé plus amplement, réfutant ces accusations de trahison : il n’a pas trahi son pays, et notamment les 2% d’électeurs qui ont voté pour lui, pour lequel il se bat ! Et oui, toutes les Queens ont leur combat : Brigitte Bardot sauvait les phoques ; Manuel Valls sauve la France et sa famille (politique). Ou en tout cas, il fait ce qu’il peut ! Et ce qu’il peut c’est d’abord ne pas soutenir un programme « de la désillusion ». Il se pose en rempart contre un régime autoritaire ; et il fera barrage de son corps si nécessaire !

Les soutiens de Valls sont restés proches de lui, répondant présent au palais Bourbon lors de la réunion de mardi. Parce qu’on laisse pas bébé seule dans un coin ! Les sceptiques diront qu’il cherche à affirmer son autorité à l’Assemblée, notamment à l’égard le futur Président, pensant à l’après mai 2017.

Malheureusement pour notre Drama Queen, elle ne surprend personne et son retournement de veste ne restera pas dans les annales. Il restera pourtant probablement dans quelques esprits, notamment lorsqu’il s’agira d’avoir une majorité, ne serait-ce que fragile, dans l’hémicycle.

Claire-Elise Péron

NB : La confiance règne, merci!

Au second tour de la Primaire Citoyenne, sur les 2 046 628 participants -alors qu’il y a 43 millions d’électeurs en France- 41,31% ont voté pour Manuel Valls. Ainsi : (2 046 628 x 0,4131)/43 000 000 x 100 = 1,96% Oui, on a arrondi parce qu’on est pas des rapaces !


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook:

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s