Pokémon : l’apologie des combats d’animaux

       Petits, on a tous à un moment ou à un autre accroché à la mode immortelle des Pokémons. Ainsi, nous connaissons tous ces petits animaux fantastiques que l’on pourrait décrire comme 30 Millions d’Amis boostés par les pouvoirs des Avengers. Par conséquent, nous avons tous pris énormément de plaisir à exploser, que ce soit par les cartes ou sur Gameboy, la tronche du Salamèche de notre pote avec notre Tortank niveau 89. Ce qui apparaît comme étant un simple jeu pour enfant prend toutefois un aspect plus sordide avec un peu de recule.

          RaaMGzmpP_700b.jpgppelons le concept de Pokémon, le jeu video sorti sur Gamboy dans les glorieuses années 1990. Un gamin quitte son foyer pour aller explorer le monde en capturant des Pokémon avec comme fameux slogan : « Attrapez les tous ! ». Si l’on traduit ça en langage humain ça donne : « Petit, toi qui regarde les dessins animés en mangeant ton bol de Choco Pops, fugue de chez toi pour aller braconner des animaux sauvages, en principalement les plus rares qui sont potentiellement en voie d’extinction, vas y c’est cool ». J’ai quelques doutes quant à la portée éducative et écologique de ce message… Mais là n’est pas le pire.

            Une fois les Pokémons attrapés, le dresseur se doit de les entrainer afin de les faire combattre dans des arènes contre d’autres Pokémons, ce afin d’en retirer une gloire personnelle, et accessoirement de l’argent. Et c’est là que la moralité de Pokémon s’étiole, car il y a clairement une volonté d’inciter l’organisation de combat d’animaux. Or rappelons que cette discipline est interdite dans la plupart des sociétés civilisées de ce bas monde au nom de la lutte contre la cruauté animale (Big Up à Brigitte Bardot). Donc si on résume, non seulement Pokémon apprend aux enfants que c’est cool d’arracher un animal à son milieu naturel, mais qu’en plus tu peux le faire souffrir en le forçant à combattre dans une arène, où au mieux il sort vivant et vainqueur, mais où sinon il a de bonne chance de finir dans les douces mains de l’infirmière Joëlle pour brulure au 32ème degré à cause du Draco
feu niveau 92 de ton adversaire. Globalement, Poissirène fini en sushi, dans d’atroces souffrances.

            Vu comme ça Pokémon c’est quand même beaucoup moins sympa. Clairement ça décomplexe carrément les gamins sur la manière de traiter les animaux. Après faut pas s’étonner qu’il y ait des gosses (comme moi) qui organise des combats de crabes à la plage, qui tirent au lance pierre sur Pupuce, le chat de la voisine vieille fille, ou qui jette une limace dans une colonne de fourmi pour voir qui va gagner.

1052272218.jpg            J’entends certains dire « Non mais Pokémon c’est un monde imaginaire, ce n’est pas comparable ». Et je suis entièrement d’accord, ce n’est pas comparable. D’ailleurs je trouve ça inadmissible que l’on n’ait pas le droit d’empoisonner le chien moisi du voisin qui aboi à 6h du matin alors qu’il est encore autorisé de faire souffrir un pauvre petit Carapuce tout mignon ! Alors rejoignez moi pour la défense des Pokémons !

Le Leader Suprême


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook : 

https://www.facebook.com/lapravdassas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s