6 expos à voir pendant les vacances (ou jamais)

Une nouvelle année commence, et les bonnes résolutions culturelles fleurissent : lire 50 livres, visiter une exposition par semaine, arrêter la fac pour hiberner dans la cinémathèque..  Vous, plein de bonne volonté, voudriez profiter des derniers jours de vacances avant les partiels pour savourer un moment de culture avec vos proches. Car quoi de mieux que l’art pour s’évader hors de la grisaille du ciel de janvier et du repas de famille qui s’éternise ? 

Le Pôle culture de la Pravd’Assas vous a concocté un guide pour savoir quelle exposition choisir, en fonction de la personne à laquelle vous proposerez cette sortie originale !

Rubens au Musée du Luxembourg, à voir avec votre grand-mère  

Résultat de recherche d'images pour "rubens expo"

« Portraits princiers » expose une partie intéressante de l’œuvre de Rubens, ciblée sur ses portraits des grands princes et princesses des cours européennes du XVIIe siècle. Ses tableaux prennent un intérêt singulier par leur dimension politique, car le peintre se mêle aux affaires diplomatiques de ces nations d’Europe, en essayant de contribuer à la paix entre celles-ci. L’art baroque, valeur sûre chez les personnes âgées, la ravira mais vous risquerez de recevoir un livre d’art pour ton prochain Noël…

La belle vie numérique à la Fondation EDF : avec votre petit frère 2000 

Résultat de recherche d'images pour "la belle vie numérique fondation edf"

S’il n’est pas chose aisée de le déscotcher de son nouvel IPhone, cette exposition pourrait sans doute l’intéresser par les problématiques qu’elle soulève quant à notre rapport à la technologie. Pour l’obliger à lever le bout de son nez, le tout est de trouver un moment propice, comme le débarrassage de la table, pour lequel il s’échapperait à tout prix.  Une reconstitution du Jardin des délices de Bosch en emojis, un Rembrandt imaginé par un ordinateur… Une fois arrivé, il sera étonné mais surement très réceptif à ces œuvres interactives, osées et assez poignantes !

Pop art, Icons that matter au Musée Maillol :  avec votre grande sœur bobo

Résultat de recherche d'images pour "pop art maillol"

Le pop art, cette période artistique que tout le monde connaît, ou pense connaître plus précisément ! Si Andy Warhol fait figure d’emblème, cet événement montre justement que ce mouvement regroupe des artistes au style bien plus audacieux que ses Campbell Soup ! Votre grand sœur, sensible à la cause féministe, pourra s’émerveiller devant ces femmes artistes peu connues à l’époque, auxquelles le musée Maillol fait honneur cette saison !

Derain au Centre Pompidou : avec votre pote habitant en région (ou « provinciale »)

Résultat de recherche d'images pour "pompidou derain"

Celle qui est venue à Paris juste pour vos beaux yeux ou presque, a soif d’art, mais d’art coloré, pas comme « ce ciel grisâtre » ! Faites la rêver avec le peintre fauve Derain, et ses tonalités chromatiques flamboyantes ! Elle pourra bénéficier au passage d’un magnifique panorama depuis le dernier étage du bâtiment, donnant sur les plus beaux endroits de la ville. Rien ne vous empêche ensuite de faire un tour dans leur collection permanente aux mille chefs d’œuvres !

Gauguin au Grand Palais : avec vos parents et leur portefeuille 

Résultat de recherche d'images pour "gauguin expo"

Cette grande rétrospective sur Paul Gauguin est l’une des expositions incontournables de cette saison. S’il a été rendu célèbre pour ses peintures, le Grand Palais fait ici la part belle à ses autres formes d’expression artistique : céramique, sculpture sur bois… avec un effort de pédagogie apprécié, tant pour les cartels que pour des vidéos explicatives. Artiste consensuel, ses œuvres plaisent aujourd’hui à toutes les générations, c’est donc la sortie familiale idéale (d’autant plus que vos parents seront ravis de vous offrir le billet).

 Camille Henrot au Palais de Tokyo : avec votre crush 

Résultat de recherche d'images pour "camille henrot expo"

Cette artiste contemporaine dispose de la totalité du Palais de Tokyo pour y déployer son travail. Organisée sur le temps d’une semaine, sept salles pour sept jours, cette carte blanche invite à penser notre organisation du temps et l’influence de ce rythme sur nos sensations et notre conception du monde. Touchant à tous les media, son œuvre est touchante et empreinte de malice. Un conseil : faites la si possible de nuit, lorsqu’il y a moins de visiteurs, avec une soirée disponible devant vous. La dernière salle pourrait… non, je vous laisse la surprise !

Claire Annereau

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s