Rencontre avec Juliette Devillers, candidate parrainée par la Pravd’Assas à Assas Got Talent

La Pravd’Assas vous présente sa candidate talentueuse pour la 6e édition d’Assas Got Talent, elle fait partie de la rédaction de votre journal favori.

 

La Pravd’Assas : Peux-tu te présenter ?

Juliette : Je suis en deuxième année de licence Information et Communication à Assas (la licence d’info-com n’est pas un mythe, je vous l’assure). Je suis aussi membre de deux associations, la Pravd’Assas et Assas de Concert. Et cela me définit pas mal : je suis attirée par la com et le journalisme, et en même temps la musique est ma passion. La musique fait partie de ma vie, et je crois qu’une des pires choses qui pourraient m’arriver serait de perdre ma voix, honnêtement, ou de me réveiller dans un monde sans musique un matin.

La Pravd’Assas : Quelles sont tes principales influences ?

Juliette : Je dirais un peu de folk, de rock, de country et de pop. J’ai été énormément influencée par tous les morceaux joués à Assas de Concert par nos différents groupes : je me suis ouverte à plus de styles de musiques, j’ai appris à apprécier de nouveaux artistes et musiciens. C’est une sorte d’émulation musicale et cela m’a fait évoluer.

La Pravd’Assas : Si tu devais garder trois albums sur une île déserte ?

Juliette : A/B de Kaleo, Il est super inspirant, il y en a pour tous les goûts et parce que quelque chose de particulier se dégage de cet album. Led Zeppelin II pour l’énergie que ça donne, et Barton Hollow de The Civil Wars parce qu’un peu de fragilité et d’harmonies, ça fait toujours du bien.

La Pravd’Assas : Comment la musique est-elle entrée dans ta vie ? Pourquoi écris-tu des chansons ?

Juliette : J’ai toujours chanté dans mon coin tout en écrivant un peu, des poèmes, des textes à droite à gauche. Puis je me suis rendu compte que plus que de simplement écrire, chanter ce que j’écrivais permettait d’extérioriser ce que je ressentais avant que cela ne me bouffe. De là, je me suis mise à écrire des chansons et à trouver des airs à fredonner, mais je ne jouais d’aucun instrument. J’ai commencé la guitare au lycée pour m’accompagner au chant et pouvoir mettre mes paroles en musique et depuis, j’ai dû écrire une dizaine de chansons. Il y en a qui, je crois, ne sont pas trop mal, des beaucoup moins bien, d’autres que je laisse au placard mais chaque fois, ça m’a permis d’exprimer ce que je ressentais et de me sentir plus libre après coup.

La Pravd’Assas : Pourquoi s’être présentée à AGT ?

Juliette : Monter sur scène me permet de partager quelque chose qui me tient énormément à cœur, et cela compte beaucoup pour moi. AGT représente un défi à mes yeux, dans le sens où je m’expose avec mes propres morceaux, mais c’est aussi une chance de pouvoir les jouer devant autant de personnes plutôt que seule dans ma chambre. Je n’étais pas sûre de me présenter au début, mais j’ai des amis incroyables qui croient en moi et ça m’a vraiment encouragée.

 

Venez nombreux à Assas Got Talent, aujourd’hui à 19h dans le grand amphithéâtre, et après avoir été transporté par sa performance, votez pour Juliette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s