Les résultats commentés des élections 2019

Le mardi 12 Mars s’est encore déroulée sous nos yeux ébahis la danse endiablée au but à peine caché : piétiner les autres listes pour avoir l’honneur (ou la prétention ?) de se présenter comme « première association d’Assas ».
Vous le comprenez, nous parlons bien entendu des élections, période assassienne où se mêlent les sanglots des uns aux bouteilles de champagne ouvertes par les autres.

La Pravd’Assas n’a malheureusement pas présenté de liste cette année. En cause, des coupures budgétaires, un président incompétent ou des membres apathiques ? Je n’oserais pointer du doigt qui que ce soit.

Les élections pour les conseils d’UFR ont donc eu lieu. La concurrence fit rage. Les tracts furent donnés. A maintes reprises. Non mais vraiment. Beaucoup de tracts. Ceux-ci ont d’ailleurs tous connu le même sort et finirent tous leur vie dans une poubelle. Triste fin.

6 listes s’opposaient dans ces élections pour les conseils de l’UFR :

– Assas.net
Association apolitique, asyndicale, aconfessionnelle
– L’Alliance
Fédération d’associations : apolitique, asyndicale, aconfessionnelle
– La Corpo d’Assas
Association apolitique, asyndicale, aconfessionnelle
– Les progressistes
Association politique, associée à LREM
– UNI
Syndicat étudiant orienté à droite
– La Cocarde Assas
Association politisée souhaitant rassembler les étudiants Gaullistes

 

Résultats

 

 

Capacité

3 sièges disponibles.

Alliance : 2 sièges
Assas.net : 1 siège

 

Droit 1er cycle

9 sièges disponibles.

Assas.net : 4 sièges
Alliance : 3 sièges
La Corpo : 1 siège
La Cocarde Assas : 1 siège

 

Droit 2e et 3e cycle

9 sièges disponibles.

Assas.net : 6 sièges
Alliance : 2 sièges
La Corpo : 1 siège

 

Sciences Economiques

12 sièges disponibles.

Alliance : 6 sièges
Assas.net : 3 sièges
La Corpo : 3 sièges

 

Sciences de management

12 sièges disponibles.

Alliance : 12 sièges.

 

IFP

3 sièges disponibles.

Alliance : 2 sièges
Assas.net : 1 siège

 

 

L’avis de la Pravd’Assas

 

Assas.net

Cette année encore, le mastodonte des élections Assas.net était venu pour écraser ses adversaires. Pour avoir beaucoup d’amis à Assas.net, cette association m’a fait vivre un calvaire pendant cette période d’élections. A coups de « oublie pas de voter pour nous demain aha » par MP, Assas.net a violé mon espace personnel pour ne le quitter qu’à la dernière seconde des élections. Toujours est-il, si leurs méthodes me glacent le sang, force est de constater que celles-ci portent leurs fruits. Assas.net s’est encore une fois promenée dans les filières juridiques avec 4 sièges en droit 1er cycle et 6 sièges sur 9 en 2e et 3e cycles. C’est vraiment un résultat historique ! (on m’a menacé pour que j’écrive ça, pardon).

On a aimé :

Les membres d’Assas.net assoiffés de sang, vous sautant dessus pour aspirer toute envie de voter pour une autre association. Efficaces, concis, précis et motivés, Assas.net dispose d’une seconde nature pour le tractage. De la même façon, ils n’ont pas hésité à diversifier leurs listes de candidats pour mieux coller à une représentation des personnalités et gens dans la faculté.

On regrette :

Encore une fois, le résultat d’Assas.net est terni par ses résultats mitigés voire mauvais dans les  filières autres que le droit. La filière économie semble être une contrée inconnue pour les fiers membres de « la première association d’Assas, si si j’te jure ». Ce désintérêt ou manque de visibilité fait d’ailleurs perdre à l’association sa place pour le nombre d’élus. Je regrette surtout de ne pas avoir accepté d’être sur leur liste en premier cycle, j’aurais pu me vanter d’être élu UFR, rien de mieux pour choper les filles en boîte.

Mention spéciale : vos filtres de photo de profil facebook m’ont brûlé la rétine.

Alliance

Cette année, l’Alliance arrivait avec de grandes prétentions. Forte d’un nouveau président, élu dans des circonstances sulfureuses, l’Alliance tentait, cette année enfin, de devenir la « première asso de la fac j’te jure ». Le pari a été réussi. Avec leur 12 élus en sciences de management (étant la seule liste présente), l’Alliance finit ces élections avec 27 élus. Score fort honorable pour cette fédération d’associations d’Assas. Score qui fera sûrement plaisir à son président que vous pourrez apercevoir entre deux conf-calls et autres meetings. On pourrait croire qu’il a bien autre chose à faire que tracter toute la journée durant en tant qu’étudiant de M2 mais ne gâchons pas son bonheur.

On a aimé :

Raphael Revah, qui a tracté pour l’Alliance de 8h à 19h ce mardi. Raphael fut sans aucun doute l’atout majeur de l’Alliance au centre Assas. Meilleur vendeur de tapis des environs, il donnerait sa mère et une chamelle pour un vote. Il a encore prouvé sa verve légendaire face à de nombreux étudiants perdus dans cette jungle des élections. Insultes, diffamation, fake news, tout était bon pour arriver à ses fins, La Pravd’Assas ne peut que le féliciter.

On regrette :

Aucuns goodies à offrir aux étudiants pour acheter leurs votes. Grosse grosse déception pour moi après qu’Assas.net m’ait donné 3 stylos et des post-it. Mais on regrette surtout leurs vidéos aux sous-titres bourrés de fautes d’orthographe, bien qu’elles aient fait le bonheur de toutes les autres listes avec des remarques du type « ah ouais, c’est vraiment pas pro quoi ».

La Corpo d’Assas

Cette année, la Corpo faisait cavalier seul. Après un départ de l’Alliance qui a défrayé la chronique, la Corpo d’Assas sautait dans l’inconnu. Les étudiants allaient-ils suivre cette association, réelle institution d’Assas ? Au regard des résultats, mitigés, cela ne fut pas vraiment le cas. Pourquoi ce désaveu ? Celui-ci peut s’expliquer par l’image que l’association véhicule et une publicité des autres listes à l’encontre de nos pauvres membres de la Corpo qui « mettent 7 ans à valider leur licence ». La Corpo reste quand même le coup de coeur de la Pravda, parce qu’on leur tape beaucoup dessus mais ils restent gentils avec nous ❤
Ils finissent quand même avec cinq sièges, résultat somme toute très honorable.

On a aimé :

Le nombre de membres qui tractaient, tous avec un pull rouge. S’il y a bien une chose que la Corpo sait bien faire, c’est mobiliser ses membres. Même si certains semblaient mieux maîtriser leur sujet que d’autres, leur apparente bonne humeur changeait de certaines autres listes.

On regrette :

Le membre de la Corpo avec une chemise blanche et une cravate plus brillante que mon avenir dans cette université. Grâce à lui j’ai appris que la Corpo avait créé la filière eco-g mais aussi la gratuité à la faculté. Selon les dernières infos qui sont parvenues jusqu’à moi, le premier homme marchant sur la Lune, la fin de la guerre froide, la capitulation du Japon c’est aussi la Corpo.

La Cocarde d’Assas

Ses membres qui tractaient devant l’université me l’ont annoncé, la Cocarde c’est l’alliance de toutes les droites. Toutes les droites ? Hmmm…je leur demande donc ce qu’ils pensent de Juppé.
« Juppé ?!? Ah non quand même pas ! »
L’alliance de toutes les droites sauf les droites qu’on n’aime pas donc.
Parce qu’au cas où vous ne l’aviez pas remarqué, ces étudiants sont patriotes. Le fait qu’ils le répètent par six fois dans chaque phrase qui sort de leur bouche aidera les moins attentifs à s’en rendre compte. Car la France se meurt messieurs dames et c’est bien la faute de l’immigration comme on me l’a si fièrement affirmé. Je n’ai pas compris le rapport avec les conseils de l’UFR, mais là n’est pas le point ! Une lutte silencieuse se passe ! Jouez hautbois résonnez musettes pour la dernière croisade.

On a aimé :

Un look vestimentaire sentant bon le retour des vraies valeurs françaises : travail, famille, patrie. Résultat de ce retour aux sources : un siège.

On regrette :

Suite à de la délation qui ne ferait pas rougir le maréchal, nous avons eu vent de personnes n’étant pas étudiants de l’université mais tractant quand même pour la Cocarde. Les valeurs du sport s’en sont trouvées bafouées.

L’UNI

L’UNI c’est donc l’alliance des droites. Hmmm… j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part. Qu’est-ce qui sépare l’UNI de la Cocarde donc ? Apparemment l’UNI est bien moins radicale selon les dires de ses représentants. Parlons-en d’ailleurs de ses représentants. Dans ma folle journée à recueillir les propos des associations qui listaient, je n’ai croisé qu’un seul membre de l’UNI. Le pauvre hère semblait bien triste ; la solitude et les regards gênés ayant assurément trouvé leur chemin jusqu’à son coeur. Parce que du coeur il en avait. Il n’y avait qu’à voir la passion qu’il mettait dans son discours lorsqu’il me parlait du seul point où se retrouvaient l’UNI et la Cocarde : la lutte contre l’immigration. Les moyens mis en place par l’UNI laissaient présager le fatidique résultat qui allait tomber quelques heures plus tard : aucun siège pour eux cette année.

On a aimé :

Un seul représentant à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Mais pas un vote non plus, il ne faut pas trop abuser.

On regrette :

Un manque d’implication qui m’a énormément déçu. L’UNI est clairement l’association dont cette faculté a besoin ; tout le monde le sait, personne ne veut l’admettre. Moi je le fais. Tout se perd à Assas, les femmes se dévergondent et les hommes se féminisent, l’UNI est notre dernière chance pour rétablir un semblant de standing. Non ? Ah, bon pardon.

Les progressistes 

Cette liste représente tous les fantômes de cette faculté.

On a aimé : rien

On regrette : tout

 

Bertrand Steiner

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s