AH ! Rendez-Nous notre Koh Lanta

« Dans le camp rouge, les tensions montent. Gégé a renversé la moitié du riz. Il se retrouve naturellement sur la sellette à quelques heures du conseil. Son unique chance : trouver le fameux collier d’immunité, parce qu’il le sait, arrivé à la réunification, tout change. Il l’attend, son nouveau départ. Avec son apnée spectaculaire et sa sagesse, il peut renverser des montagnes. »

À l’heure où la vingtième saison arrive sur nos petits écrans, qu’est devenue la série la plus populaire des années 2000 ?

Au moment de regarder ce premier épisode, les larmes montent : nostalgie et regrets se partagent l’affiche. Tout est chamboulé, la lueur magique s’est envolée. Le temps a éteint le flambeau de notre passion. La faute à une production qui a voulu se moderniser, perdant inévitablement l’âme même du programme.

Commencer par la redoutable épreuve des poteaux, et puis quoi encore, commencer par le dessert ?

L’émission a perdu de son aura, et ce depuis maintenant quelques années. Le temps des valeureux aventuriers rivalisant de prouesses techniques, d’efforts physiques et d’ingéniosité, est terminé. Place aux états d’âmes, aux jérémiades et lamentations. Ressemblant de plus en plus à l’île de la tentation et de moins en moins à l’émission que l’on adorait, le concept semble avoir fait son temps.

Où sont partis nos personnages emblématiques, presque stéréotypés ?

Tous ces clichés, c’était un peu notre plaisir coupable. L’homme de couleur (le black quoi) qui ne savait pas nager, le jeune stratège au fort caractère, l’ancien faible aux épreuves mais si précieux lorsqu’il s’agissait de transmettre son savoir pour pêcher, la jeune femme agile qui remportait haut la main toutes les épreuves d’équilibre, l’héritier d’une famille aisée qui s’est lancé le challenge pour prouver aux autres qu’il pouvait s’adapter et survivre dans un environnement hostile. Tous ont disparu.

Souvenons-nous.

On en a vécu des grands moments aux côtés de nos intrépides casse-cous. Qui peut oublier l’histoire de la chèvre enceinte ? La manger ou l’épargner ? Ou encore Namadia et son inimitable sourire au moment de sortir son collier sous les yeux ébahis de ses camarades ? Le duel interminable sur l’épreuve des paresseux entre Claude et Teheiura ? Le festin de Kunlé se régalant seul des bananes qu’il a trouvées ?

Tout ceci est de l’histoire ancienne. Non, aujourd’hui, finie la loyauté indéfectible à ses couleurs. Jaune ou rouge, on ne voit plus la différence. Au contraire, la production a cru bon d’ajouter des « bannis » et autres âneries.

Même Denis n’est plus aussi fringuant qu’avant. Auparavant véritable héros à sa manière, il n’est aujourd’hui en réalité qu’au service des pseudo-aventuriers, qui n’en portent que le nom, révélant salaires et potins sans intérêt pour faire parler d’eux et ne pas tomber dans le bien trop redouté oubli télévisuel.

Par ailleurs, les conseils d’immunité ont perdu de leur saveur. Là où fourberie, loyauté et stratégie se rencontraient, désormais ce sont davantage les règlements de compte et les menaces qui ont pris le flambeau, à notre plus grand dam.

Loin des audiences d’antan, la nouvelle recette ne prend pas, et pour cause, un nouveau type de programmation et une nouvelle génération qui demande histoires de couples, stupidité et bêtise. Ce n’est qu’un vide intellectuel abyssal qui en résulte. On a cru bon de devoir s’adapter à une nouvelle ère, à une différente époque. Le constat en est affligeant. L’émission n’avait pas besoin qu’on lui insuffle un nouvel élan. Justement, a contrario, elle se devait de représenter le pilier des jeunes des années 2000, le socle sur lequel s’appuyer lorsque tout va mal.

Les millénaires n’auront jamais apprécié les courageux candidats que l’on a connus, admirés et idolâtrés. Rendons leur hommage une dernière fois, par ces 11 commandements que toute personne doit garder en tête :

  • Sois le meilleur comme Claude, vainqueur de 11 épreuves individuelles sur 25 disputées, un record absolu.
  • Sois inventif comme Grégoire qui fit naitre le feu de ses propres mains.
  • Sois fourbe comme Maxime et fabrique ton propre collier d’immunité pour tromper tes ennemis.
  • Sois malin comme Freddy, le véritable Robinson Crusoé de Koh Lanta.
  • Sois agile comme Jade, tenant 4h30 sans sourciller sur les mythiques poteaux.
  • Sois aimant comme Philippe, prêt à tout pour rendre fier son petit beso.
  • Sois gentil comme Teheiura, la véritable définition de l’humble aventurier.
  • Sois fort mentalement comme Moundir (avant qu’il devienne ce phénomène de foire), n’hésitant pas à dénoncer les pires injustices, « pourquoi être aussi corrompu » criait-il sans langue de bois.
  • Sois ingénieux comme Raphaël, attrapant un requin avec l’aide d’une unique corde.
  • Sois fidèle comme Cassandre, éliminée pour avoir tiré la boule noire au choc des ambassadeurs, refusant de donner le nom d’un de ses amis.
  • Sois confiant comme Pascal, parce qu’au fond, « C’est qui le patron ?! ».

Merci pour ces moments. Tu traverseras le temps tant que les jeunes d’aujourd’hui raconteront ton histoire. Tu as réunifié toutes les classes, et rassemblé tous les Français durant ces interminables et inoubliables vendredis soirs. Repose en paix Koh Lanta. Les responsables de la chaîne ont décidé de t’éliminer, et leur sentence est irrévocable.

 

KB9

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s