Top 10 des raisons d’aller en école de commerce

 

1. Refaire sa garde-robe

Avec une moyenne d’un T-shirt offert par événement, les sacs siglés au nom de l’école ou des plus grands cabinets d’audit (cc Deloitte), les bobs, les casquettes, les équipements sportifs, etc. Tu disposeras d’un dressing intégralement neuf. Toujours plus corpo.

Capture d’écran 2020-01-17 à 15.09.27

 

2. Ressortir des fringues affreuses que tu ne pensais plus jamais remettre 

Tu pourras refaire ta garde-robe, certes, mais aussi recycler l’ancienne. Tes fringues en fin de vie trouveront une toute nouvelle utilité : les tenues d’OB. Et ça, ça plaît à Greta. En école de co, hors de question de se saper pour aller en soirée. Kway, vieux jean, T-shirt moche et bottes en plastique sont de rigueur si tu veux affronter avec dignité les lancers d’alcool (bah oui, c’est gratuit donc autant gâcher). Et ça, c’est pas très Greta.

 

3. Sympathiser avec la cause des réfugiés étant toi-même passager clandestin dans tous tes groupes de travail

Et découvrir ton groupe le jour de la présentation.

 

4. Apprendre à casser des éco-cups sur ta tête 

Ne pas hésiter à rajouter une ligne sur ton CV.

 

5. Avoir du temps

Beaucoup de temps. Si bien que tu continueras à écrire pour la Pravda.

 

6. Se mettre au sport

Bah oui, tu n’as rien d’autre à faire de toute façon, et puis ça rapporte des ECTS. À savoir : le théâtre est considéré comme un sport, la salsa aussi.

 

7. Avoir des partiels d’une demi-heure. Des QCMs. En ligne. Avec des questions déjà connues. 

Et ne pas regretter Bertrand Sellier.

 

8. Enrichir son vocabulaire 

Pitch, brainstorm, entretien qualitatif, focus group, HH, SAT, charo, 3/10, Learning Hub, etc. Tous ces mots n’auront plus de secrets pour toi. Tu pourras enfin devenir le connard d’école de commerce que tu as toujours rêvé d’être.

 

9. Ne pas découvrir une nouvelle ville et saigner ton abonnement TGV max

Roubaix, Ecully, Grenoble, etc. Très peu pour toi ! Tu rentreras tous les week-ends chez Papa-Maman faire ta lessive et assister à la lente descente aux enfers de tes amis de la fac en galops. Ah bon, il y a une fête des Lumières à Lyon ?

 

10. Se rendre compte compte que tu étais quand même heureux à Assas

Les galops le samedi, les TD d’anglais à 7h45, l’odeur rance du bar à tacos, les moyennes de classe à 8, la BU surchauffée, les 6 étages pour aller en anglais, la musique de la Corpo pendant la journée des assos, etc. Allez, avoue, ça te manque un peu quand même ! On était bien à la maison…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s