« Investissez dans le viager », le conseil éco d’Agnès Pannier-Runacher

Après son brillant conseil invitant les Français à investir dans la bourse, valeur refuge des petits commerçants et des ouvriers depuis plus d’un siècle, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances était l’invité de la Pravd’Assas.

Durant cet entretien, la secrétaire d’Etat nous a donné, complice comme elle sait l’être, les « bons tuyaux, les good tips », pour se lancer dans ce qu’elle a appelé « un plan d’investissement privé dirigé gérontophile ». « Le viager, c’est tout bénef pour tous. Pour les personnes à espérance de vie réduite, c’est un complément non négligeable à la réponse que nous avons faite aux gilets jaunes (la réforme des retraites, NDLR). Je trouve que cette aide est sûrement la plus désintéressée, avec en plus une promesse de retombée économique derrière. C’est vraiment l’esprit d’En Marche. En même temps la vie qu’il te reste m’intéresse, en même temps je deviens à mon tour héritier d’une personne qui avait tout perdu. C’est beau. »

Sortant alors un stylo Mont-Blanc de sa poche ainsi qu’une feuille blanche, la brillante secrétaire d’Etat nous a dessiné un schéma. « Ici vous avez un mari et une femm… ». Gênée, elle raye les deux personnages. « Ici vous avez un.e humain.e. Seul.e. Avec une surface d’une classe moyenne à Paris, dans un arrondissement moyen. Prenons donc, si on considère que le SMIC, avec les rentrées d’argents en bourse basique et le patrimoine immobilier basique pour une classe moyenne, s’élève à disons 10.000€ par mois. Vous avez donc cette personne qui vit dans un 150m² avenue de Suffren (entre le VIIe et le XVe, très populaire). Eh bien elle est seule. Et vous, vous devez investir ! C’est le moment. »

En période de Corona Virus, la digne descendante de Stéphane Plaza et de la Peste Noire nous indique le « good process ». Être proche de la personne. Venir la voir souvent, l’embrasser, la câliner. Surtout bien prendre sa température. S’assurer que personne d’autre que soi ne vient la voir, et donc si nécessaire mettre une deuxième serrure à la porte.

Elle déconseille aussi de prendre tout viager dans les zones islamistes, puisque le serrage de main entre sexe opposé étant puni de la charia et la burqa faisant office de masque hygiénique, l’investissement pourrait se révéler moins rentable.

Lorsque nous nous inquiétons de ses certitudes, la secrétaire d’Etat rigole et, croisant les jambes, joignant ses doigts malgré les dix bagues, elle se penche sur nous et nous chuchotte. « Pas d’inquiétude cher ami, le Corona virus a le même effet sur la bourse que sur les personnes à espérance de vie réduite : la courbe va baisser ! »

Plus d’informations dans les pages saumon du Figaro la semaine prochaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s