Netflix et le cinéma

Le dernier film événement d’Adam McKay, Don’t Look Up, sorti en décembre 2021, estampillé Netflix, montre un point de bascule dans la manière dont nous percevons les films produits par les plateformes de streaming. Le film se retrouve nommé aux Oscars 2022 dans la catégorie « meilleur film ». Qu’est-ce qui a changé depuis 5 ans dans notre façon d’appréhender un film Netflix ? 

Il est d’abord important de comprendre d’où vient la mauvaise image de Netflix dans le milieu du cinéma. En avant-propos, appuyons-nous sur Hannah Arendt1 et la crise de la culture au XXème siècle. Selon elle, un nouveau mode d’appréciation de l’art est mis en place sur la base de la consommation instantanée de l’œuvre. Il y aurait une nouvellemanière d’approcher l’art qui ne permettrait plus une appréciation de l’œuvre à sa juste valeur. Le XXème siècle marquerait une rupture dans la mesure où les individus ne profiteraient plus de l’art, mais au contraire, voudraient une consommation ostentatoire. Moins de réflexion, car la réception artistique est culinaire. Ainsi, l’arrivée des plateformes de streaming dans l’industrie du cinéma vient contribuer à cette crise de la culture, car elles viennent parfaitement répondre aux envies des spectateurs. On a souvent reproché à Netflix de produire des films à la chaîne dont le seul objectif était le plaisir et la satisfaction immédiate. Le but est d’ingérer un film et de l’oublier instantanément pour pouvoir en consommer d’autres. Dans ce contexte, les plateformes de streaming ont toujours eu ce statut illégitime vis-à-vis des vrais créateurs d’œuvrescinématographiques. Cela se retrouve en interview lorsque Martin Scorsese dit ouvertement que les Marvel ne sont pas du cinéma. Les plateformes de manière générale produisent des œuvres culinaires qui ne s’apprécient pas dans le temps, mais au contraire dans l’instant. C’est en partant du postulat que Netflix ne crée pas d’œuvres, mais des produits de consommation, qu’il faut s’intéresser à la manière dont sonmode d’action a changé.

La question n’est pas de savoir si Netflix fait du cinéma, la réponse est assez évidente. La vraie question est de savoir à quel moment cette plateforme a commencé à créer des films qui correspondent à l’image d’une « vraie œuvre ». Les plateformes changent leur ligne éditoriale et décident de se positionner en tant que « créateur » au sens d’Arendt. On peut observer différents moyens de légitimer leur travail :

D’une part, on voit que Netflix a davantage tendance àinviter de grands réalisateurs. La plateforme permet à ces acteurs pionniers du cinéma de faire des propositions originales qu’aucunes sociétés de production conventionnellesn’auraient permises. On peut retrouver, The Irishman, de Martin Scorsese dont la longueur a fait débat à sa sortie, La Balade de Buster Scrugs des frères Coen, Roma de Alfonso Cuaron ou enfin le Okja de Bong Joon Ho. Inviter les grands réalisateurs à créer un film estampillé Netflix est une méthode parmi d’autres pour légitimer le travail de la plateforme.Netflix veut montrer qu’il est aussi capable de prendre relativement des risques et de produire des œuvres d’art.

D’autre part, Netflix se lance dans des programmes originaux assez recherchés, sans nécessairement inviter de grands réalisateurs. Il y a une réelle prise de risque dans les films développés depuis 2 ans, avec Mariage story, Malcomand Marie ou Don’t Look Up par exemple. Même si ces films sont portés par des têtes d’affiche avec Adam Driver, Scarlett Joahnson, John-David Washington, Léonardo Dicaprio, ce genre de films marquent une rupture avec le standing habituel des créations originales Netflix. Ces filmssont des propositions totalement uniques. Concernant Malcom & Marie, Sam Levinson réalise une vraie pièce du théâtre pour le cinéma, en noir et blanc, basé sur la tragédie de la parole. 

Enfin, Netflix ne cherche plus nécessairement à plaire au grand public. On voit une vraie prise de risque de la part de la plateforme en voulant s’aventurer dans le cinéma d’auteur.Avec Uncut Gems réalisé par les frères Safdie, Netflix vient financer un cinéma indépendant en aidant le studio A24 (petit studio de production américain) à faire un film audacieux. La plateforme cible et soutient un microcosme du cinéma.

Cette stratégie de légitimation ne commence à porter ses fruits que depuis peu. Si initialement il y a eu des sceptiques, et beaucoup de snobisme de la part de l’académie des oscars, peu à peu les films Netflix font leur percée dans l’industrie du cinéma : en 2021 Netflix remporte l’oscar du meilleur décor et meilleure photographie (Mank, David Fincher), meilleur maquillage et création de costume (Le Blues de Ma Rainey). De plus, pour la cérémonie des oscars de 2022, Andrew Garfield et Léonardo Dicaprio sont nommés dans la catégorie « meilleur acteur » pour leur prestation dans un film Netflix (respectivement Tick Tick … Boom et Dont’ Look Up). The Power of the Dog et Dont’ Look Up sont également nommés dans la catégorie « meilleur film ». Depuis 2019 avec Roma (récompensé de 3 statuettes) Netflix a réussi son pari et sait qu’il est devenu un acteur majeur du cinéma d’auteur.

Néanmoins, c’est un succès qu’il faut nuancer. Les festivals de cinéma d’auteur dont Cannes, Berlin ou Venise sont les maîtres, Netflix y est toujours boudé car considéré comme encore beaucoup trop « mainstream ».

Malgré tout, il faut reconnaître que Netflix a pavé la voiepour les autres plateformes qui voulaient suivre la même trajectoire. Amazone prime, avec, The Green Knight, pose un pied dans le cinéma indépendant ; de même, la nomination de Kristen Stewart dans Spencer aux Oscars 2022 montre que désormais une plateforme dont l’objectif est la rentabilité, peut coupler la démarche commerciale et artistique. 

 

1 : La Crise de la Culture, Hannah Arendt, 1961

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s