Les membres de la rédaction

Afin de mettre un visage sur vos humbles serviteurs, voici les membres du comité de rédaction de la Pravd’Assas !

phtoJE

Le Président de la Pravd’Assas : Jean-Elie Dumas

Pourquoi présenter un homme que toute la fac connaît déjà, de la L1 info-com au M2 droit-fiscal ? Ce brillant étudiant du Magistère Banque-Finance a des ambitions à la mesure du buzz de ses articles : Make Pravda Great Again ! Vous l’apercevrez toujours busy, saluant les 15 personnes qu’il croise entre la porte d’entrée et la BU et arborant  son indispensable fashion : sa paire de Converse. Alliant le statut de « Président le plus mignon » à une poigne de fer pour booster son équipe, il affirme la place de la PravdA comme un incontournable d’Assas, mais aussi comme l’asso la plus stylée. C’est vrai.


 

La Secrétaire Générale : Inès Bertrand

AUX ARMES17353284_1818436788472339_1591989054122979541_n

Tout droit débarquée de la Canebière à Assas en L2, Inès était bien trop belle et bien trop brillante pour la faculté d’Aix-Marseille. Elle reste néanmoins fière de ses origines, et plaide bravement en toute circonstance la cause de la belle cité phocéenne.

Pur produit du Sud, Inès vit la nuit. Du Faust au Nouvel Institut, en passant par le 366 rue de Vaugirard, elle a déjà expérimenté tous les lieux de débauche de la capitale, brisant hardiment un par un les cœurs de tous les hommes sur son passage. Pas un ne lui résiste. Ils la charment, la flattent et espèrent, mais Inès préfère les rendre fou, attendant celui qui arrivera tout au moins à la cheville de sa splendeur.

Mais Inès c’est avant tout une plume acérée, qui pourfend le web de son talent à chaque fois qu’elle nous fait l’honneur d’écrire un article sous nos couleurs. Les adversaires sont foudroyés, les likes pleuvent, et c’est toute l’université qui s’incline.

L’intégration d’Inès à Paris s’est dessinée aussi rapidement que la défaite de l’OM lors du dernier classico. Elle ne doit son succès qu’à elle-même, et ne compte s’arrêter que lorsqu’elle sera une avocate multimillionnaire. Elle est à jamais la première marseillaise de la Pravd’Assas, et sûre de ses forces, trace sa route tel Basile Boli en finale de ligue des champions 1993. Droit au but.

 


La trésorière : Claire Annereau

17439778_1265888803532692_1002364697_n.jpg
« L’humain d’abord » voilà ce qui caractérise le mieux Claire Annereau (ou 1 euro comme elle aime qu’on la surnomme). Sans doute avez vous eu le privilège de la croiser lors d’un meeting de Benoit ou de Jean Luc, exaltée par ce qu’elle appelle « la lutte finale » contre ces « salauds de riches ». Elle reste avant tout une rédactrice hors pair, maniant le verbe avec passion, parcourant les expositions avec passion, notre trésorière de la Pravd’a incarne, à elle seule, l’humanisme qui caractérise tous les membres de notre association.

 



Jean Mazen :

DSCN1447.jpg

« J’étais comme à mon habitude en compagnie des amis à la beauté minérale, dissertant sur le sens non pas de la vie mais bien du dernier commentaire de droit administratif, lorsqu’un héraut vint m’interrompre. Me voyant tout décontenancé par sa si vivace présence il tint ce discours : « Vous êtes, monsieur, inviter à passer devant le peloton de rédaction, ils ont, selon leurs dires, reconnus en vous en fort beau lettré (ainsi qu’un fort bel homme, ndlr.). Ils prétendent que, sans mentir, si votre langage se rapporte à votre badinage vous êtes le phénix de ce Luco» Intrigué par tant de simagrée je suivais le bougre dans les méandres des entrailles d’Assas la Bleue. Je fus rapidement choisis parmi les candidats, étant le seul à maitriser avec brio l’indicatif passé surcomposé. Me voilà au pôle culture de la Pravd’Assas. Enfin une occasion pour imiter cet illustre héros de mon enfance, Sartre, en sortant ma plus belle pipe. Me voici ainsi engagé bon gré mal gré, avec notre navire prenant déjà l’eau (merci Tanguy) voguant de Seiller en Redslob, a version assasienne de Cahrybd en Scylla… »


Arnaud Le Teurnier 17360611_1254350144679294_1463036458_n.jpg

Collectionneur de trophées d’éloquence (il a fait acquitter Saddam, oklm), Arnaud Le Teurnier n’oublie pas ses origines modestes, sa famille de Grove Street (aka Meudon). Alors, vous pourrez le voir arborer le matin un sweat-shirt avec un bonnet, et le soir une cravate nouée Windsor. Cette aisance naturelle lui a valu sa place de « responsable Lifestyle ». Ce personnage bipolaire lui tient beaucoup à cœur. Agacé que personne ne le regarde à sa juste valeur, notre ami s’est auto-proclamé « le vilain petit canard de l’éloquence »… et reste le seul à employer ce titre. A la Pravd’Assas, il est un électron libre, responsable d’un pôle dont il n’a compris la signification que le mois dernier. Il est sûr que, s’il n’est pas celui de l’éloquence, Arnaud Le Teurnier est le « vilain petit canard »


 




 


Anaïs Escalona 
Etudiante en Information et Communication à l’Institut Français de Presse, cette future journaliste17354890_10209036174761679_1477846453_n.jpg reporter semble, à première vue, posséder toutes les qualités requises pour le devenir : pêchue, cocasse, charismatique et surtout très modeste. Vous aurez la chance de croiser ce Pokemon atypique, le plus souvent sur le terrain (avec sa caméra) afin de « prendre le pouls de l’atmosphère ». De surcroît, elle est passionnée de grand reportage, d’info, de géopolitique et des aventures lointaines. Parfois en manque d’inspiration telle une artiste, elle a besoin de toi pour l’accompagner, pour lui apporter de nouvelles idées de sujets ou encore pour des côtés plus techniques.


 


Claire-Elise Peron

17424945_1824860831163268_5526622327190813670_nLa Pravd’assas vous présente Claire-Elise. Cette binationale franco-bretonne est, malgré son prénom composé atypique, une vraie punk de la bienséance. Avec des jupes plissées plus destroy que des jeans déchirés, elle représente le syndicat fictif du BCBGMPTQMJSFJACAC : Bon Chic Bon Genre Mais Pas Trop Quand Même Je suis Fatiguée j’Ai Changement à Châtelet Mais est toujours à l’affut du dernier ragot comme celui de la dernière chronique politique à décortiquer pour vous. Fin palais comme œil de lynx, elle est tout de même moins intransigeante sur les pâtes du CROUS que sur les fashions faux pas des professeurs et chargés de TD (le dernier homme en costume avec des chaussettes blanches et un pantalon trop court a eu des problèmes).
Elle ne passe pas son temps à observer les gens, faut pas exagérer, par contre elle leur parle, et même beaucoup. Si vous aborder un sujet, elle aura toujours une amie du cousin du frère de son voisin avec une histoire loufoque dessus, Touaregs nigériens, mafia serbe et complots judéo-normand compris.
Bref, elle est cool, lisez ses articles ils sont meilleurs que les autres.


Raphaël Revah 

jeune étudiant de L2 talentueux :17630057_1825444574438227_2541265733035474423_n
Poker face ou sourire en coin, il adapte son jeu selon son adversaire.
Humble malgré tout, cet esprit curieux aime aussi le débat politique autour d’un verre.
Reporter sportif attitré de la Pravda, ses articles vous feront même aimer le foot.
Virtuose des mots comme de ses 10 doigts sur un piano, il regorge de ressources pour séduire.
Homme viril aux bouclettes noires, écoutez le plaider, c’est un rêv-ahbsolu


Philippine Aubrée

17626579_1826010894381595_4766891738771437577_n.jpgEncore une étudiante en droit français et allemand (ils ont envahi en douce la Pravd’A). Responsable de la mise en page de ton journal préféré, elle est la ch’ti la plus parisienne à cause d’une conversion effectuée lors de son passage dans l’internat d’un grand lycée parisien. Philippine met en œuvre ses grandes capacités humoristiques pour exceller dans l’art de la petite phrase, afin que tu cliques sur les liens des articles publiés sur Facebook (c’est elle aussi qui cherche les petites photos rigolotes pour les illustrer). En effet, derrière son apparence de jeune fille de bonne famille se trouve une des personnes les plus déjantées d’Assas !


Sophie Gautier

Cette presque châtelaine habite dans une ferme fortifiée entourée de douves, et possédant un 17495502_802546053255297_7348653_npont-levis. Cela fait d’elle l’experte et surtout une des seules représentantes des bonnes manières de la Pravd’Assas. N’ayant pas internet dans son charmant patelin, elle se charge également des critiques de films de notre journal. Mais méfiez-vous d’elle, elle ne tient que très peu l’alcool et est prête à embrasser n’importe quel inconnu s’il sait bien s’y prendre. Passionnée de mariages et de rose comme sa jumelle, vous aurez la joie d’entendre leurs retrouvailles tous les jours, ainsi que leurs disputes politiques autour d’une salade. Notre châtelaine préférée saura vous faire rêver avec son déhanché de rock et son doux rire…


Juliette Berthou-jugand
17619134_294622230951061_1503159910_nEtudiante en droit à Assas, cette bretonne à l’éternuement caractéristique saura vous ravir de ses chroniques de danse, tant classique que contemporaine, et de sa belle écriture dans ses articles sur la foi. Son sens de la mode, avec un large penchant pour le rose tend à envahir les couloirs de l’université. Celle que l’on a affectueusement surnommée « catho de gauche » assure l’opposition au sein de la Pravd’Assas, elle est la preuve même que la dictature n’est plus au goût du jour. C’est une groupie du Limousin et de sa région natale mais cette parisienne convertie saura vous trouver les bons cafés pour papoter. Le babillage est d’ailleurs son domaine de prédilection et son agréable ton vous parviendra souvent aux oreilles pour évoquer ses thèmes favoris : les chats et les robes de mariées.

Jeanne Bahu : 

13064524_882618951848566_2456276238471399929_o

Elle est intelligente physiquement comme psychologiquement mais a un problème qu’elle aime clamer à qui veut : elle est picarde. Mais faisant preuve d’une grande ouverture culturelle, la Pravd’Assas l’a accepté en son sein afin de respecter les quotas de diversité. C’est donc au doux son de cette voix teintée d’un accent inimitable rappelant la Cougar de Saint-Quentin (pour les incultes, allez sur Youtube) que nous obéissons à notre belle paysanne.

 


Anselme Guillet

18011002_1839905652992119_2850535066516386088_n.jpgOriginaire d’Evreux, étudiant en éco-gestion, supporter de l’OM, et faisant parti des 2% des élèves de Stan n’ayant pas eu mention Très Bien au bac, Anselme était bien mal parti dans la vie. Mais c’est à travers à ces moments difficiles qu’il s’est construit un mental d’acier, et qu‘il a bâti sa légende.

Les yeux rivés sur son objectif, Anselme n’a qu’un seul rêve : devenir aussi brillant que son idole, son leader suprême, l’homme oublié injustement par les jurés corrompus des prix Nobels : Alain Redslob. Il dévore un à un ses livres à 38 euros, fichant frénétiquement chacun d’eux avec amour et admiration.

Futur self made man brillant, Anselme ne compte pas ses heures passées à la BU. Entre un débat sur le libéralisme sur la conversation Pravd’Assas, discussion sur le cosmopolitisme avec son voisin de bibliothèque, et réponse aux multiples tags facebook que lui fait subir l’insaisissable président de RVTA, ses journées ne laissent pas une seule seconde à l’amusement.

Côté rédaction, Anselme reste fidèle à ses principes avec un seul article publié cette année (23 likes, 167 vues, donc plutôt nul). Néanmoins, il continue de « shotguner » des articles qu’on attend toujours parce que « wallah j’avais vraiment trop de taff négro désolé mais j’ai plein d’autres idées ».


Madeleine Anglès d’Auriax

18121276_1841828126133205_5692153570913308056_o.jpgMadeleine, Madeleine, Madeleine.. Par où commencer ? Cette fringante étudiante de L1, passionnée de musique électronique, est toujours prête à vous concocter quelques bonnes playlist pour tous les moments de l’année : Discover Vaugi, rush for the exam, Sadness and Réorientation et le Chil de Printemps ont chacun leurs morceaux. Néanmoins son bestseller reste la fameuse « Sunny study» pour un été en beauté avec notamment «Wake me up when September Ends» de Green Day.

Mais ce n’est pas tout, Madeleine entretien aussi son look affuté, même si il est soumis à rude épreuve à Assas.
Ne vous ne faites pas, elle revient ce printemps pour plein d’articles sur les nouvelles tendances qui vont faire fureur à la BU d’Assas pour ce mois de mai.


Foulques Galloux

18191001_1248893338542658_216325791_n.jpgL’illustre inconnu de la Pravda, toujours prêt pour les verres et autres afterwork vous ne verrez pas beaucoup d’articles venant de ce fumiste de haut vol. Tout aussi perché en vrai qu’en MP, cet élève en L2 d’économie est aussi un grand absent des amphithéâtre et occupe de façon bien mystérieuse son temps libre. Vous aurez la possibilité d’attraper cet individu sur la place des Grands Hommes ou directement dans son habitat naturel, pire que la banlieue : Versailles.
Si jamais vous avez des informations sur ce triste sir nous sommes preneur !!


DSCN1455

Tanguy Jambu-Merlin (ancien président)

Étudiant en Droit  et en Économie à Assas, ce marin de 20 ans troque volontiers son vieux ciré jaune pour une veste en lin ou en tweed agrémentée d’une pochette. Dandy à ses heures perdues, il se prélasse dans l’éloquence, l’actualité économique, le bon vin et la charcuterie. Ce daltonien nous a déclaré : « J’aime m’habiller tout de gris, comme aujourd’hui » (Il n’y en a pas un de normal dans cette rédaction, ndlr). Ce gentleman-sailor, vous offrira la finesse de sa plume lors d’enquêtes de fond exclusives.

 

 


La Pravd’Assas est aussi sur Facebook:

https://www.facebook.com/lapravdassas/