Joker – Au jour d’aujourd’hui #7

Au jour d’aujourd’hui, nous avons trop fêté les fêtes… Nous nous sommes trop arsouillés pendant deux semaines et l’horizon qui se présente à nous est bien sombre. C’est pourquoi nous n’avons pas réellement de brève du vendredi à vous offrir.

Donc on comble en n’écrivant pas grand-chose, comme maintenant ! En un mot, on utilise un joker – ou une vie (pour les amateurs de jeux vidéo : c’est un peu comme dans Zelda quand on se fait toucher par un ennemi et qu’on perd un petit cœur en haut à gauche). C’est ce qui se passe là.

En vérité, il y a bien quelques réflexions qui nous sont venues à l’esprit pendant les fêtes, et on ne peut que vous inciter à approfondir ces fulgurances profondes et merveilleuses en vous reportant à nos deux précédentes chroniques sur l’inceste de Noël et le travail de Noël. Mais pour l’instant, alors que font rage les débats sur l’appropriation culturelle et sur ce qu’est – vraiment – le féminisme, nous on a envie de dormir pendant les deux jours qui nous restent.

Alors on peut quand même vous donner quelque chose pour vous triturer l’esprit, mais c’est uniquement parce qu’on est gentil. Après toutes ces fêtes, toutes ces réunions où on est les uns sur les autres à se sucer un peu tous les fions, on se dit qu’il faut s’aimer les uns les autres, certes, mais qu’il faut surtout s’aimer soi-même. On vous embrasse quand même – mais pas sur la bouche.

Food for thought !

Un pôle brève qui ne travaille pas.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s